Contenu

La Stratégie Aires Protégées (SAP)

Les aires protégées contribuent directement à l’atténuation du changement climatique et à la lutte contre l’érosion de la biodiversité.
Leur développement est fondamental pour préserver la nature et inventer de nouvelles manières de vivre avec elle.
En France métropolitaine et dans les territoires d’outre-mer, la surface totale des aires protégées sur le territoire représente 23,5 %.

La nouvelle stratégie pour les aires protégées (SAP) vient concrétiser l’ambition, inscrite à l’article 227 de la Loi Climat et Résilience du 22 août 2021, de parvenir à augmenter ce chiffre, en portant à 30 % du territoire national la surface des aires protégées d’ici 2030, dont 10% en protection forte.
Ainsi, alors que le pays compte aujourd’hui une multitude d’aires protégées, la nouvelle stratégie compte étendre le réseau existant, tout en améliorant la gestion ou l’intégration de ces espaces protégés dans les territoires.
Pour ce faire, la stratégie sera mise en œuvre avec trois plans d’actions (2022-2023, 2024-2026, 2027-2029), élaborés et déclinés avec les territoires. L’élaboration du premier plan d’actions triennal est construit au niveau départemental, pour prendre en compte les spécificités et répondre aux enjeux du territoire.

Une aire protégée est "un espace géographique clairement défini, reconnu, consacré et géré par tout moyen efficace, juridique ou autre, afin d’assurer à long terme la conservation de la nature ainsi que les services écosystémiques et les valeurs culturelles qui lui sont associées."
exemple : parcs naturels, sites NATURA 2000 …
Une aire protégée sous protection forte est "un espace naturel dans lequel les pressions engendrées par les activités humaines susceptibles de compromettre la conservation des enjeux écologiques de cet espace, sont supprimées ou significativement limitées, de manière pérenne, grâce à la mise en œuvre d’une protection foncière ou d’une réglementation adaptée, associée à un contrôle effectif des activités concernées."
exemple : zones de cœur de parc nationaux, réserves naturelles, réserves biologiques, arrêté de protection…

à l’échelon du département de la Drôme

Le 1er comité départemental de la Stratégie Aires protégées s’est tenu le 10 novembre 2021 sous la présidence d’Elodie Dégiovanni, préfète de la Drôme et d’Eric Phelippeau, Vice-Président du Conseil départemental en charge de la transition écologique, de l’environnement et de la biodiversité. Ce comité marque le point de départ d’un travail de concertation engagé par l’État avec les acteurs locaux.
Collectivités locales, service de l’État et associations de protection de la nature étaient en effet réunis pour échanger autour du premier plan d’actions (2022-2024) Les échanges, très riches, ont permis de partager le constat des risques de dégradations qui pèsent sur les sites les plus fragiles.
Le plan d’actions proposé permet de répondre à ces pressions, en proposant d’engager les démarches pour la mise en place de protections fortes sur toute la durée de la SAP.
1- L’ Etat des lieux dans la Drôme (format pdf - 1.6 Mo - 23/11/2021)
2- Les enjeux et le plan d’actions départemental (format pdf - 378.9 ko - 03/12/2021)
3- Le compte-rendu du 10/11/2021 (format pdf - 819.3 ko - 03/12/2021)
4- Le diaporama présenté en séance (format pdf - 1.3 Mo - 03/12/2021)
Trois films ont été réalisés pour illustrer l’intérêt et les enjeux d’une protection des milieux remarquables.

Les ripisylves et forêts alluviales, avec l’exemple du bassin versant de la Drôme Les zones humides, avec l’exemple du marais des Bouligons, dans le haut Diois Les grottes à chauves-souris, avec l’exemple des grottes des Sadoux et de la Beaume Sourde
Vidéo n°1 - SAP (format mp4 - 5.1 Mo - 07/12/2021) Vidéo n°2 - SAP (format mp4 - 5.3 Mo - 07/12/2021) Vidéo n°3 - SAP (format mp4 - 5.7 Mo - 07/12/2021)



Les aires protégées contribuent directement à l’atténuation du changement climatique et à la lutte contre l’érosion de la biodiversité. Leur développement est fondamental pour préserver la nature et inventer de nouvelles manières de vivre avec elle. En France métropolitaine et dans les territoires d’outre-mer, la surface totale des aires protégées sur le territoire représente 23,5 %.
La nouvelle stratégie pour les aires protégées (SAP) vient concrétiser l’ambition, inscrite à l’article 227 de la Loi Climat et Résilience du 22 août 2021, de parvenir à augmenter ce chiffre, en portant à 30 % du territoire national la surface des aires protégées d’ici 2030, dont 10% en protection forte.

Directrice de publication : Isabelle Nuti
Rédacteurs : Magali Espinasse - Emmanuel Princic
Conception : Valérie Plomb
Crédit photos : © DDT de la Drôme - MTE-TERRA