Contenu

Gestion des eaux pluviales

 

De nombreux aménagements (lotissement, routes, zone d’aménagement concerté -ZAC-…) imperméabilisent les sols et empêchent l’infiltration des eaux et/ou accélèrent leur concentration. Dans certains cas, l’aménagement peut intercepter les ruissellements provenant du bassin versant amont. Il peut aussi générer des pollutions.

Ainsi, lorsque la surface du projet et du bassin versant amont intercepté dépassent 1 ha, le projet est soumis à procédure au titre du code de l’environnement (réglementation "Eau et Milieux Aquatiques" ; rubrique 2150 de la nomenclature Eau).

Les aménagements doivent être conçue pour retarder la concentration des eaux, ne pas augmenter les débits rejets, et à maîtriser la pollution pouvant être induite. La technique du "tout tuyau" est de loin la moins satisfaisante. Des techniques alternatives simples permettent souvent et à moindre coût d’atteindre les objectifs : collecte par de petits fossés enherbés (noues), stockage tampon dans les bassins enherbés à l’air libre…, et peuvent se combiner aux espaces verts prévus dans le projet.