Contenu

FACE A LA VAGUE DE SECHERESSE QUE CONTINUE DE CONNAITRE LA FRANCE, LE MINISTERE DE L’AGRICULTURE PREND DE NOUVELLES (...)

 

Au regard des conditions climatiques exceptionnelles, les exploitants qui en font la demande pourront décaler le début de la période de présence des cultures dérobées au 1er septembre (au lieu du 20 août). Dans ce cas, l’obligation de présence des cultures dérobées se terminera au 27 octobre, ce qui permettra à ces cultures de pouvoir être comptabilisées comme surface d’intérêt écologique.

L’agriculteur qui souhaite bénéficier de ce report doit transmettre un courrier daté et signé à la DDT dans lequel il indique qu’il souhaite que la période de présence obligatoire des cultures dérobées SIE sur son exploitation débute le 1er septembre. Cette demande porte obligatoirement sur l’ensemble des parcelles où l’implantation de dérobées a été déclarée. Cette demande est à adresser par courriel à ddt-sa-pad@drome.gouv.fr ou par courrier à

DDT service agriculture, pôle aides directes, 4 place Laënnec - B.P. 1013 - 26015 VALENCE cedex
Il est également rappelé que les agriculteurs peuvent, avant le début de la période de présence obligatoire, modifier leur déclaration en changeant l’emplacement des cultures de dérobées si certaines parcelles présentent des conditions plus favorables compte-tenu des conditions climatiques. Cette demande doit être faite à l’aide du formulaire « modification de la déclaration » disponible sur Télépac https://www.telepac.agriculture.gouv.fr/telepac/html/public/aide/formulaires-2020.html et du formulaire « descriptif des parcelles » disponible sur le compte de l’exploitation sous Télépac (rubrique données et documents).

En tout état de cause, il est rappelé que l’absence de semis n’est pas autorisée. Un exploitant décidant de ne pas semer de cultures dérobées SIE doit modifier sa déclaration pour retirer les SIE cultures dérobées, avec les conséquences qui en découlent sur le taux de SIE et la conformité au paiement vert.