Contenu

Grenelle contre les violences conjugales

 

6 septembre 2019 - Dans le cadre du Grenelle contre les violences conjugales qui s’est ouvert le 3 septembre et se conclura le 25 novembre 2019, Hugues MOUTOUH, Préfet de la Drôme, et Alex PERRIN, Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Valence, ont organisé une réunion d’État-Major de Sécurité élargi aux les acteurs de la lutte contre ces violences, le vendredi 6 septembre 2019 en Préfecture.

Cette réunion a été l’occasion de dresser un état des lieux des dispositifs existants et de décider de 5 actions qui seront mises en œuvre rapidement dans le département :

1. développer les formations des forces de l’ordre et des personnels hospitaliers susceptibles d’interagir avec les victimes ;

2. faciliter l’accueil, l’accompagnement et le dépôt de plainte en milieu hospitalier, notamment par la signature de conventions de partenariat entre les structures hospitalières et les services de police et de gendarmerie ;

3. créer une cellule permanente de suivi des situations à risques chargée de traiter des situations individuelles complexes ;

4. réactiver le dispositif d’éviction des conjoints violents en mobilisant le contingent préfectoral de logements sociaux et permettre ainsi aux victimes de rester à leur domicile ;

5. développer un réseau de familles d’accueil sur la base du volontariat.

Retrouvez ces mesures et l’ensemble des actions conduites en Drôme dans le communiqué de presse ci-joint.

============================================================

Le 3 septembre 2019, le Gouvernement a ouvert le Grenelle des violences conjugales.

Cette journée a été l’occasion de nombreuses prises de paroles et actions de communication partout dans notre pays et sera une opportunité unique de faire davantage connaître aux citoyens les outils à disposition des victimes, dont le numéro d’appel. La communication se poursuivra activement jusqu’à la fin du Grenelle le 25 novembre, et ultérieurement.

Annoncé par Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes, un Grenelle des violences conjugales sera lancé officiellement sur le territoire national le 3 septembre 2019. Cette date fait écho au numéro d’écoute 3919 et a été choisie à dessein afin de mettre en avant cette solution d’appel encore trop peu connue des victimes et de leur entourage. Ce Grenelle réunira les ministres concernés, les acteurs de terrain, les services publics, les associations et familles de victimes, afin de co-construire des mesures efficaces. Le lancement national sera suivi d’une traduction locale au cœur des territoires.

Mais pour agir, il faut être informé.

Outre les numéros d’urgence (police, gendarmerie ou pompiers), des outils de prévention, d’information et de signalement dédiés existent pour éviter et lutter contre ces violences :

• Le 3919, numéro d’écoute national, anonyme et gratuit, destiné aux femmes victimes de violences et à leur entourage ;
• La plateforme de signalement en ligne des violences sexistes et sexuelles, accessible à l’adresse www.signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr et le compte Twitter « Arrêtons-les ! » : @arretonsles .

Il est primordial que ces outils aient un niveau de notoriété maximal. Il est donc aujourd’hui essentiel de mieux les faire connaître pour permettre à chacune et chacun de rompre l’isolement et d’engager des démarches qui sauvent des vies, que l’on soit soi-même victime ou simplement témoin.

Retrouvez les 10 mesures d’urgence annoncées par le Premier ministre le 3 septembre 2019 dans le dossier de presse ci-dessous.