Contenu

Retrait-gonflement des argiles

Les phénomènes de retrait et de gonflement des sols argileux ont été mis en évidence récemment, en particulier à l’occasion des sécheresses de l’été 1976, des années 1989-90, puis en 2003. Les dégâts observés concernent essentiellement les maisons individuelles. Le département de la Drôme est concerné, puisque de nombreux sinistres imputés à la sécheresse ont été recensés.

Le retrait-gonflement des argiles est lié aux variations de teneur en eau des terrains argileux : ils gonflent avec l’humidité et se rétractent avec la sécheresse. Ces variations de volume induisent des tassements du sol plus ou moins importants, des fissures apparaissent alors sur les bâtiments pouvant entrainer leur effondrement.
Une expérimentation est actuellement menée sur les communes les plus exposées afin de sensibiliser les différents acteurs au risque lié au retrait-gonflement des sols argileux. Une plaquette sera ainsi remise aux pétitionnaires déposant un permis de construire dans ces communes. Cette plaquette est également disponible dans les mairies concernées et les Unités Territoriales de la DDT26.

La prise en compte de ce risque n’entraine pas de contrainte d’urbanisme mais passe par la mise en œuvre de règles constructives. Elles concernent les constructions neuves. L’application de celles-ci relève de la responsabilité des maîtres d’œuvres et des maîtres d’ouvrages.

Retrouvez la cartographie de l’aléa de votre commune et d’autres informations sur le site du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) argiles.fr