Contenu

Réforme de la cartographie de la géographie prioritaire : cinq contrats de ville

 

En Drôme, aujourd’hui, 12 quartiers politique de la ville (QPV) sont identifiés.
Ils donnent lieu à la signature courant juillet de 5 contrats de ville

 

Myriam EL KOMRI, Secrétaire d’État auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Politique de la ville a annoncé le 17 juin 2014, la nouvelle cartographie de la géographie prioritaire.

Cette nouvelle géographie est simplifiée et mieux ciblée car elle repose sur un critère unique : le revenu des habitants calculé par l’INSEE. L’objectif est la concentration des moyens vers les territoires les plus plus en difficulté.

Dès l’été 2014 , un travail de concertation entre les délégués du Préfet et les collectivités concernées a permis d’ajuster aux réalités locales le périmètre de chaque quartier retenu. En décembre 2014, un décret a acté le périmètre définitif (décret ministériel 2014-175 du 30/12/2014).

En Drôme, aujourd’hui, 12 quartiers politique de la ville (QPV) sont identifiés : (du nord au sud) :

  • Clairval (Saint-Rambert-d’Albon)
  • Centre ancien (Romans)
  • Quartier est (Romans)
  • Polygone (Valence)
  • Les Hauts de Valence(Valence)
  • Valensolles (Valence)
  • Chamberlière (Valence)
  • Coeur de Loriol (Loriol-Sur-Drôme)
  • Quartier ouest Montélimar (Montélimar)
  • Nocaze (Montélimar)
  • Centre ancien (Montélimar)
  • Le Roc (Pierrelatte)

Chacun de ces quartiers compte au minium 1 000 habitants. Dans la Drôme, 29 290 habitants sont concernés.

Ils donnent lieu à la signature courant juillet de 5 contrats de ville :

  • contrat de ville de la communauté de communes du Val de Drôme « cœur de Loriol »
  • contrat de ville de la communauté de communes de Porte de DromArdèche Quartier prioritaire « Clairval » à Saint Rambert D’Albon et Quartier de veille active « Croisette/Rioux » à Saint-Vallier
  • contrat de ville de l’agglomération Valence-Romans sud Rhône-Alpes
  • contrat de ville de Montélimar – Agglomération
  • contrat de ville de la communauté de communes de Drôme Sud Provence

Dès le mois de janvier, les agglomérations et les communes ont initié le travail de rédaction des contrats de ville en s’appuyant d’abord sur un diagnostic partagé sur la situation du quartier, permettant de définir les priorités locales.

Chaque contrat repose sur 3 piliers : social , urbain, économique, et privilégie les jeunes et la lutte contre les discriminations notamment envers les femmes.
Tous sont conclus à l’échelle intercommunale et fédèrent des acteurs concernés par la politique de la ville : les services de l’Etat, le Conseil régional, le Conseil départemental, la Caisse des Dépôts et des consignations, la CAF, Pole Emploi, les Missions Locales et les bailleurs.

En terme de moyens, en sus des aides existantes, des enveloppes dédiées aux quartiers de 1 950 000€ sont mobilisées pour 2015.