Rapports d’activités et études

Contenu

Plan Régional de l’Agriculture Durable Rhône-Alpes 2012 - 2019

 

Le plan régional de l’agriculture durable (PRAD) a été approuvé par arrêté préfectoral, le 24 février 2012, par Jean-François Carenco, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône, en présence de Jean-Jack Queyranne, Président du conseil régional Rhône-Alpes, Bruno Lacroix, Président du Conseil Economique, Social et Environnemental Régional et de Gérard Seigle-Vatte, Président de la chambre régionale d’agriculture.

Créé par la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche du 27 juillet 2010, le PRAD est propre à chaque région. Il fixe les orientations stratégiques de l’État pour l’agriculture et l’agroalimentaire, et les traduit en projets opérationnels.

 

L’objectif de ce plan est de permettre à l’agriculture et à l’agroalimentaire de répondre à un triple défi : le défi alimentaire, le défi territorial et le défi environnemental, dans un contexte socio-économique en changement.

Le PRAD est une feuille de route de l’État en région et en départements, partagée par l’ensemble de ses services, qui permet de fixer un cap, de donner de la lisibilité et de la continuité à l’action de l’État en Rhône-Alpes pour sept ans (des révisions annuelles du PRAD sont envisagées).

Il cible trois ambitions majeures :

  • Améliorer le revenu et les conditions de travail des exploitations agricoles rhônalpines
  • Contribuer à un développement durable des territoires, intégrant les enjeux environnementaux, économiques et sociaux
  • Consolider la nouvelle gouvernance des politiques agricoles et agroalimentaires de l’État.

Il comprend 4 enjeux principaux :

  • Intégrer et développer les activités agricoles et agroalimentaires dans les territoires rhônalpins ;
  • Améliorer la performance économique des exploitations agricoles dans le respect des milieux naturels ;
  • Garantir et promouvoir une alimentation sûre, de qualité, source de valeur ajoutée et de revenu pour les agriculteurs et les transformateurs rhônalpins ;
  • Faciliter l’adaptation de l’agriculture rhônalpine aux changements et accompagner ses évolutions.

Il se décline en 20 objectifs et 52 actions.
Quelques exemples d’actions :

  • Mobiliser et engager les élus dans un objectif de réduction de l’artificialisation des terres agricoles
  • Promouvoir les économies d’eau dans les exploitations agricoles et les industries agroalimentaires
  • Soutenir les productions agricoles et agroalimentaires de montagne
  • Favoriser la structuration des filières, au niveau régional et au niveau des bassin de production

Site internet de la direction régionale de l’alimentation , de l’agriculture et de la forêt de Rhône-Alpes