Contenu

Les chauves-souris :un animal sauvage à approcher avec précaution

 

Les chauves-souris relevant de la faune sauvage, elles ne doivent être manipulées que par des personnes connaissant l’espèce concernée.

 

Au cours des vingt dernières années, une quarantaine de cas de rage chez les chauves-souris a été recensé en France. Ces animaux peuvent en effet transmettre dans certaines conditions (par morsure, par griffure ou par contact d’une plaie avec la salive de l’animal infecté) les virus responsables de la rage aux animaux domestiques ou sauvages et très rarement à l’homme.

Le traitement préventif de la rage est très efficace s’il est administré rapidement après le contact avec l’animal porteur et avant l’apparition des symptômes. Non traitée à temps, cette maladie peut être mortelle.

Les professionnels de santé du secteur ont été informés de la situation. Le risque est lié à la manipulation de l’animal sans protection usuelle comme des gants. Il n’y a pas lieu de se faire vacciner uniquement parce qu’on habite la commune voire qu’on y a séjourné récemment. Il est important de ne pas s’exposer inutilement en suivant les recommandations ci-dessous.

Recommandations vis-à-vis des chauves-souris

  • D’une manière générale, il est rappelé que les chauves-souris relevant de la faune sauvage, elles ne doivent être manipulées que par des personnes connaissant l’espèce concernée.
  • En cas de découverte d’une chauve-souris morte, blessée ou affaiblie, il est recommandé de ne pas la toucher et de ne pas la ramasser : le plus approprié est de prévenir une association spécialisée (cf. ci-dessous) afin qu’elle la prenne en charge ; en dernier recours, elle peut être manipulée avec port de gants en cuir épais et amenée dans une boîte en carton à un vétérinaire afin qu’elle soit prise en
  • charge.
  • Si une chauve-souris est prisonnière dans une pièce de votre habitation, les fenêtres doivent être ouvertes et les lumières éteintes ; la chauve-souris partira d’elle-même grâce à son sonar.
  • Si ces mammifères ont élu domicile dans vos greniers et garages, des associations spécialisées (comme par exemple l’association chiroptères au 04.75.76.87.04 ou la LPO pour les chauves-souris blessées au 04.75.57.32.39) peuvent vous apporter conseils et appui. Il est par ailleurs rappelé que les chauves-souris sont une espèce protégée et qu’il est interdit de les tuer ou de les capturer.
  • Enfin, en cas de contact avec une chauve-souris (léchage, morsure, griffure), avant de consulter votre médecin, lavez soigneusement la plaie avec du savon de Marseille, rincez abondamment, puis séchez avant d’appliquer un antiseptique.