Contenu

Fonction de protection

 

La forêt protège les habitants et les voies de communication contre les dangers naturels, tels que les glissements de terrains, les chutes de pierres ou les avalanches. Elle contribue également fortement à la protection contre les crues.

  •  

Un rempart contre les inondations, les avalanches, les tempêtes, les incendies…

La végétation des forêts joue un rôle majeur dans la prévention des catastrophes naturelles :

    • rétention de l’eau, ralentissement des vitesses d’écoulement des eaux.
    • réduction de l’intensité des vents.
    • pare-avalanche.

Plus les essences d’arbres sont diverses, plus la capacité de la forêt est importante en réaction aux tempêtes ou aux incendies.

La RTM (Restauration des Terrains en Montagne) a été mis en place à une époque où glissements de terrain et inondations dévastaient la montagne suite à des déboisements massifs.

Depuis, les services ont eu pour mission de reboiser des centaines de milliers d’hectares et d’effectuer les
travaux de génie civil nécessaires à la maîtrise des éléments : construction de barrages, mise en place d’enrochements, déploiement de dispositifs pare-avalanches, pose de filets anti-chute de cailloux, création de corrections torrentielles…

  •  

Un service de « régulation de la biodiversité et des parasites »

La forêt abrite des prédateurs de parasites de cultures (chauves-souris) mais également de nombreuses abeilles et autres espèces "pollinisatrices" (oiseaux, insectes…)