Contenu

Direction départementale de la cohésion sociale

 

 

DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE LA COHÉSION SOCIALE (DDCS)
BP 2108
33, avenue de Romans
26 021 VALENCE Cedex

Téléphone : 04 26 52 22 80 - Télécopie : 04 26 52 22 79

Courriel : ddcs@drome.gouv.fr

Accueil du public :

Du lundi au vendredi de 9 h 00 à 11 h 45 et de 14 h 00 à 16 h 30
Attention ! Changement d’horaires à compter du 1er juillet :
Lundi, mardi, jeudi de 9h00 à 11h45 et de 14h à 16h30.
Le mercredi de 14h00 à 16h30.
le vendredi de 9h00 à 11h45.
Il sera fermé au public le mercredi matin ainsi que le vendredi après-midi
.

Dispositions pour les accueils spécifiques :

  • Greffe des associations : accueil du public les lundi, mardi, jeudi de 9h00 à 11h45 et de 14h00 à 16h00 le mercredi de 14h00 à 16h00 le vendredi de 9h00 à 11h45 Permanences téléphonique au 04 26 52 22 61 du lundi au jeudi de 14 h 00 à 16 h 00
  • Comité médical – Commission de réforme : réception des appels téléphoniques uniquement le matin. La semaine au cours de laquelle se réunit le comité médical et la commission de réforme (en général, la 1ère semaine du mois), les appels téléphoniques sont réceptionnés sur une boite vocale.

Directeur  : Bernard DEMARS

Organigramme : L’organigramme de la DDCS (sept. 2016) (format pdf - 74.1 ko - 01/09/2016)

Stationnement :

Les bureaux de la DDCS sont situés à proximité du complexe cinématographique de Valence (parking public accessible).
Les personnes handicapés peuvent accéder avec leur véhicule au parking de la DDCS place de Dunkerque (le long de l’avenue de la Marne) en sollicitant auprès de l’accueil l’ouverture de la barrière d’entrée.

Missions :

Les missions de la Direction de la cohésion sociale sont principalement orientées vers l’insertion sociale et la lutte contre l’exclusion et les discriminations, dans l’objectif de renforcer le lien social, la citoyenneté et de réduire les inégalités.

La DDCS exerce ses missions en direction des personnes les plus démunies et les plus fragiles, mais aussi en direction des jeunes par la promotion d’actions éducatives et de soutien de leurs projets, en faveur des territoires, de la promotion de la vie associative ainsi que des pratiques sportives.

Le service jeunesse et politique de la ville a deux missions principales :
- coordonner le suivi administratif des actions en faveur des quartiers prioritaires dans leur volet social, au travers notamment des nouveaux contrats de ville et des programmes de réussite éducative.
- s’assurer des bonnes conditions éducatives et de sécurité de l’accueil des mineurs durant les vacances et les périodes de loisirs, promouvoir l’éducation populaire et les actions en faveur des jeunes, coordonner et accompagner les acteurs de la réforme des rythmes éducatifs.
Les actions des "politiques territoriales"

Le service des politiques de solidarité organise le dispositif départemental de veille sociale en faveur des personnes en errance : hébergement d’urgence et d’insertion, accueil de jour, équipes mobiles et SAMU social, téléphone d’urgence 115…. Il participe à la promotion de l’accès au logement des personnes mal logées ou sans abri par la mise en œuvre du droit au logement opposable, du contingent préfectoral, des actions de prévention des expulsions, le soutien au développement de l’offre de logements adaptés.
Il s’assure de la protection, de l’accès aux droits et de l’aide sociale d’Etat des personnes les plus vulnérables et met en œuvre la politique en faveur des personnes handicapées, de la lutte contre les discriminations, des rapatriés, des gens du voyage.
Les actions des ’’politiques de solidarité’’

Le service sports et vie associative a pour rôle de soutenir les organismes sportifs pour développer la pratique du sport pour tous en s’assurant de la sécurité des installations, de la qualification de l’encadrement sportif et par le suivi et le conseil des organismes.
Le service a pour mission de promouvoir et soutenir la vie associative ; il est le service référent pour les associations.Il est chargé d’aider à l’équipement du territoire en installations sportives, de promouvoir et développer le service civique et de soutenir l’emploi associatif au travers de dispositifs spécifiques.
Les actions ’’jeunesse, sports et vie associative’’

L’action de la chargée de mission aux droits des femmes et à l’égalité se structure autour de plusieurs axes : la parité et l’accès des femmes aux responsabilités, la mixité des emplois, l’égalité professionnelle et salariale et la lutte contre les stéréotypes d’orientation, la lutte contre les violences faites aux femmes et enfin, l’articulation des temps de vie professionnelle, familiale et sociale.
Les actions ’’droits des femmes et à l’égalité’’