Conseils à la population

Contenu

Comment intégrer la réserve opérationnelle?

 

Suite aux attentats commis en France ces derniers mois, le Président de la République a appelé les citoyens à rejoindre les rangs de la réserve opérationnelle pour participer à la stratégie de lutte contre le terrorisme et venir en soutien aux forces de sécurité. Qu’est-ce que la réserve ? Comment devient-on réserviste et dans quelles conditions ?

 

Qu’est-ce que la réserve ?

La réserve opérationnelle regroupe des femmes et des hommes volontaires, chargés d’accomplir des missions opérationnelles variées. Engagés à servir pour une durée de 1 à 5 ans, ils reçoivent une formation et un entraînement spécifique.

En gendarmerie, le contrat est renouvelable sans limite jusqu’à l’âge de 50 ans pour les militaires du rang, de 64 ans pour les sous officiers de réserve et de 65 ans pour les officiers de réserve.

Ces réservistes exercent des responsabilités au même titre et dans les mêmes conditions que le personnel actif, dans la police, la gendarmerie et l’armée.

Au titre de la réserve opérationnelle, en Drôme, vous pouvez vous engager en tant que réservistes dans la gendarmerie, l’armée de terre et la police.


Quelles sont les conditions pour rejoindre la police ?

  • Être de nationalité française ;
  • Avoir entre 18 et 65 ans ;
  • Avoir satisfait aux obligations du service national ;
  • Être de bonne moralité ;
  • Être déclaré apte par la visite médicale.

http://www.police-nationale.interieur.gouv.fr/Nos-metiers/Reserve-civile/Vous-etes-citoyen

Quelles sont les conditions pour rejoindre la gendarmerie ?

  • Être de nationalité française ;
  • Avoir au maximum 40 ans pour les personnes issues du civil ;
  • Avoir satisfait aux obligations du service national, avoir suivi la JAPD (Journée d’appel et de Préparation à la Défense ) ou la JDC (Journée Défense et Citoyenneté) ;
  • Avoir une bonne condition physique ;
  • Être apte moralement et psychologiquement.

http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/Notre-Institution/Nos-moyens/Reserve-gendarmerie/Devenir-reserviste

Quelles sont les conditions pour rejoindre l’armée de terre ?

  • Être de nationalité française ;
  • Avoir entre 17 et 34 ans ;
  • Être médicalement apte ;
  • Être en bonne condition physique et mentale ;
  • Avoir effectué sa Journée Défense et Citoyenneté (JDC) ;
  • Posséder l’ensemble de ses droits civiques ;
  • Réussir les épreuves de sélection.

http://www.defense.gouv.fr/reserve/devenir-reserviste/integrer-la-reserve-militaire/integrer-la-reserve-militaire

Combien de jours par an doit-on consacrer à la réserve ?

Dans la police, les réservistes peuvent être mobilisés, sur la base du volontariat, jusqu’à 90 jours par an.

En gendarmerie, les réservistes peuvent faire jusqu’à 150 jours/an.

Dans l’armée, la durée d’un engagement est limitée à 30 jours par année civile.

Aujourd’hui, en moyenne, un réserviste effectue entre 20 et 30 jours d’activité par an.

En quoi consiste leur formation ?

Les réservistes de la police nationale bénéficient d’une formation initiale de dix jours dispensée dans une école nationale de police. Cette formation leur permet d’acquérir les bases juridiques et techniques nécessaires à l’exercice de leurs missions.

En gendarmerie, la formation PMG (Préparation Militaire Gendarmerie) est divisée en 2 périodes de 13 jours, 1 période de formation militaire (connaissance du milieu professionnel, militaire, intervention professionnelle et formation à l’emploi et l’usage des armes) et 1 période pour l’obtention de la qualification Agent de Police Judiciaire Adjoint (APJA) avec prestation de serment devant le Tribunal.

Dans l’armée de terre, les réservistes suivent une formation spécifique de quinze jours, pour devenir rapidement opérationnels et être intégrés dans les unités ou les états-majors d’active. La formation consiste en l’apprentissage des actes fondamentaux du soldat : le maniement des armes, le sport, le secourisme, etc.

Quelles sont les missions attribuées aux réservistes ?

Dans la police, les réservistes participent à des missions de soutien, sécurité des escortes, sécurisation et surveillance de locaux, patrouilleur polyvalent, procédures, enquêtes, investigations et constats, appui technique des investigations et des enquêtes, accueil, activités de gestion administrative ou logistique, … Cependant, n’étant pas armés, les réservistes en police ne peuvent se voir confier certaines missions spécifiques.

En gendarmerie, les réservistes sont convoqués pour renforcer les unités sous forme de détachement constitué de 3 réservistes ayant pour mission la surveillance dans le cadre de la lutte contre les atteintes aux biens et aux personnes, la lutte contre la délinquance, la sécurisation des manifestations sportives et culturelles et des lieux sensibles.

Enfin, dans l’armée de terre, les réservistes apportent aux forces armées le complément militaire utile à l’exécution de certaines missions. Les missions se passent surtout dans les régiments, les réservistes peuvent y servir soit dans les unités d’intervention de réserve (UIR) pour réaliser des missions de combat et de défense civile soit dans les unités spécialisées de réserve (USR) pour des missions de transport, de circulation ou de travaux du génie.

La rémunération des réservistes ?

Une indemnité journalière est calculée en fonction de la situation familiale du réserviste et de son grade (1ère, 2ème classe ou expert dans la police, brigadier ou lieutenant dans la gendarmerie, militaire du rang, sous-officier ou officier dans l’armée).


Etat du bureau des réserves en Drôme

Police nationale : 24 réservistes dans le cadre de la réserve civile, soit 20 retraités des corps actifs de la police nationale, de tous grades (officiers, gradés et gardiens), et 4 personnes issues de la société civile.

Ces 24 réservistes doivent prochainement être rejoints par d’autres fonctionnaires de police devant prochainement faire valoir leurs droits à la retraite.

Gendarmerie : 199 réservistes servants sous contrat, 40 candidatures en cours de recrutement et 80 candidatures à compter d’ici 2018.

Armée de Terre : 170 réservistes (officiers / sous-officiers / militaires du rang) .

Source des images : www.defense.gouv.fr/www.gendarmerie.interieur.gouv.fr