Contenu

Charte de modération Twitter

 

La page Twitter de la préfecture de la Drôme est un espace ouvert à tous. Elle vise à informer les internautes sur l’action des services de l’État dans la Drôme et à favoriser le débat public.

N’hésitez donc pas à réagir et à partager les contenus qui y sont publiés. Les commentaires postés sur cette page peuvent être lus par l’ensemble de la communauté. Le savoir-vivre et la politesse sont donc de rigueur. Les contributions font l’objet d’une modération a posteriori, c’est à dire après leur publication.

En cas de non respect de cette charte, le blocage de l’utilisateur sera sollicité.

De ce fait, et pour éviter de voir votre contribution modérée :

  • Exprimez-vous poliment et dans un langage compréhensible par tous
  • Utilisez la langue française
  • Ne postez pas plusieurs fois le même commentaire
  • N’entamez pas de discussion hors sujet (vos commentaires doivent être en accord avec le sujet proposé) ou à caractère privé
  • Ne diffusez pas d’annonces commerciales, des liens inappropriés, de coordonnées personnelles
  • Respectez la vie d’autrui : il est interdit de publier le numéro de téléphone, l’adresse électronique ou postale d’autrui. Il en va de même pour des informations ayant trait à la vie privée de quelqu’un, et notamment de sa famille.
  • Respectez la loi : les activités illégales sous toutes leurs formes, notamment la copie ou la distribution non autorisée de logiciels, de photos et d’images, le harcèlement, la fraude, les trafics prohibés, la diffamation, la discrimination raciale, l’incitation à la violence ou à la haine sont interdites.sur ce site, y compris si vous vous exprimez sous un pseudonyme. La diffamation, l’injure et les propos obscènes sont interdits. Le sont également : le prosélytisme religieux ou les attaques envers une religion , la violence ou l’incitation à la violence, les propos racistes ou xénophobes, la pornographie, la pédophilie, le révisionnisme et le négationnisme.

Les échanges doivent être collectifs : les critiques et expressions de désaccords doivent être argumentés et ne pas dériver vers de l’invective ou des prises à parties d’autres participants.

Il est important de noter que les commentaires publiés par les « twittos » de la page Préfet26 n’engagent que leurs auteurs.

MAJ avril 2015
Service départemental de la communication interministérielle