Contenu

25 mars 2016 : remise des armes de la police nationale à la police municipale de Pierrelatte

 

Bernard ROUDIL, sous-préfet de l’arrondissement de Nyons, en présence de Marie-Pierre MOUTON, 1ère vice-présidente du Conseil départemental et maire de Pierrelatte, a remis, le 25 mars dernier, officiellement 8 armes de la police nationale mise à disposition par l’État à la police municipale de Pierrelatte.

 

Suite aux attentats de janvier 2015, le Gouvernement a décidé de remettre 4000 revolvers Manurhin appartenant à l’État aux polices municipales des communes qui en feraient la demande.

41 communes disposent d’une police municipale en Drôme.
7 d’entre elles ont demandé à bénéficier du prêt d’arme : Chabeuil, Châteauneuf-sur-Isère, Montélimar, Pierrelatte, Romans-sur-Isère, Saint-Paul-Trois-Châteaux et Valence.

La ville de Pierrelatte, qui a placé la sécurité et la tranquillité publiques au cœur de son action, a souhaité s’inscrire dans ce dispositif de professionnalisation de la police municipale. Cette démarche complétée par des formations favorise ainsi le travail en commun avec les gendarmes.

La Ville mène une politique volontariste en y consacrant un budget important (109€ par habitant) avec un effectif de 9 policiers municipaux (dont 7 recrutés au cours des 18 derniers mois), 8 agents de surveillance de la voie publique et opérateurs de vidéoprotection, 39 caméras de vidéoprotection, 13 systèmes de lecture automatisée de plaques d’immatriculation (LAPI), 2 caméras nomade et un pôle sécurité en cours de rénovation.

La délivrance des 8 armes de la police nationale a été subordonnée à la signature d’un avenant à la convention de coordination entre la police municipale de Pierrelatte et la gendarmerie nationale et à l’agrément des policiers municipaux qui se voient remettre ces armes.

Un seul objectif partagé : garantir la tranquillité publique et le bien vivre à Pierrelatte.
Ce travail s’effectuera en complémentarité avec les militaires pour garder un regard permanent sur la commune, être présent sur le terrain et réactif tant en termes de prévention que de répression.