Contenu

21 avril 2016 : exercice de sécurité au stade Pompidou

 

Pour répondre aux besoins d’urgence et d’efficacité engendrés par une menace terroriste protéiforme, des exercices testant la coordination de toutes les forces de sécurité pouvant intervenir sont organisés.

 

L’état de la menace terroriste protéiforme à laquelle la France fait face implique de nouvelles réponses opérationnelles des forces de sécurité. Dans ce cadre, les rassemblements publics font l’objet d’une attention particulière. La France accueillera du 10 juin au 10 juillet 2016 l’Euro, rencontres sportives très suivies.

Aucun match ou fan zone ne se déroulera en Drôme. Cependant, au regard de l’état de la menace, les forces de sécurité locales : direction départementale de la sécurité publique (DDSP), groupement départemental de gendarmerie, police municipale testent les procédures de coopération et d’intervention avec les renforts mobiles qui peuvent intervenir sur ces événements.

A ce titre, un exercice de sécurité s’est tenu ce jour, au stade Georges Pompidou à Valence sous la direction opérationnelle de la direction départementale de la sécurité publique avec la CRS 49.

La compagnie républicaine de sécurité (CRS) 49 est implantée dans le département de la Drôme à Montélimar. Les CRS sont des unités mobiles formant la réserve générale de la police nationale spécialisées dans le maintien de l’ordre. Du fait de leurs missions, les CRS seront amenées à intervenir en renfort sur la sécurisation des rencontres sportives dans le cadre de l’Euro 2016 sur tout le territoire.

140 agents y ont participé :

  • 70 effectifs de la CRS 49 dont la SPI 4G (section anti-terroriste) ;
  • 40 fonctionnaires de la police nationale : groupement d’intervention départementale (GID), brigade anti-criminalité (BAC), formation motorisée urbaine départementale (FMUD), unité d’assistance administrative et judiciaire (UAAJ), sûreté départementale (SD), police scientifique (PS) ;
  • 8 policiers municipaux ;
  • 20 sapeurs-pompiers et 6 véhicules du SDIS.

L’exercice a permis de tester la coordination des interventions des forces de sécurité et de secours sur une attaque terroriste faisant de nombreuses victimes dans une enceinte sportive. Par convention d’exercice, la CRS 49 était présente à Valence en mission de sécurisation. L’objectif étant de tester l’articulation des primo-interventions.

Toutes les photos sur https://www.facebook.com/Préfet-de...

Pour mémoire :
Le plan national de lutte anti-terroriste et le pacte de sécurité, présenté par François HOLLANDE, président de la République le 16 novembre devant le Congrès, permettent l’intervention des premiers intervenants avec des moyens adaptés à la menace. 55 millions d’euros d’ores et déjà dédiés au renforcement de la protection et à l’acquisition de nouveaux équipements ; 233 millions d’euros prévus sur cinq ans.

Le « plan BAC-PSIG 2016 » présenté le 29 février 2016 par Bernard CAZENEUVE, Ministre de l’Intérieur, complète ce dispositif en direction des unités d’intervention directe de la police et de la gendarmerie nationale. 17 millions d’euros seront consacrés sur 3 axes :

  • renfort de la formation initiale et continue des effectifs,
  • renfort des moyens matériels,
  • mise en œuvre d’une nouvelle doctrine d’action et d’intervention adaptée aux nouvelles formes de criminalité.

Le « schéma national de mobilisation des forces en cas d’attentat » a défini le 19 avril 2016 les modalités de coopération et le partage des compétences entre toutes les forces de sécurité susceptibles d’intervenir.
Découvrir le nouveau schéma : http://www.interieur.gouv.fr/Actual...