Contenu

16 juillet 2015 : focus sur l’opération "j’apprends à nager"

 

Didier LAUGA, Préfet de la Drôme, Nicolas DARAGON, Maire de Valence, Odette DURAND, Présidente du CDOS 26, Pierre DEBIZE, Vice-président du CDOS 26 et Vice-président du comité de natation, ont mis en lumière ce jour l’opération "j’apprends à nager" à la piscine Jean Pommier de Valence.

 

Le dispositif « J’apprends à nager » est porté par la fédération française de natation (FFN) et soutenu par le ministère de la ville, de la jeunesse et des sports depuis plusieurs années. Il fait partie du plan « Citoyens du sport » élaboré au cours de la réunion du comité interministériel pour l’égalité et la citoyenneté (CIEC) du 6 mars 2015.

Il permet d’apporter une réponse aux 48 % de jeunes français qui arrivent en 6ème sans savoir nager, issus plus particulièrement des quartiers de la ville et des zones très rurales. Il s’adresse aux jeunes de 6 à 12 ans et apporte une réponse aux trop nombreuses noyades de jeunes français.

La mise en œuvre du dispositif « J’apprends à nager » à Valence s’appuie sur un partenariat réussi entre l’association « les enfants du Rhône », la ville de Valence et les services de l’Etat. Les enfants du Rhône mettent en œuvre les cycles d’apprentissage en s’appuyant sur leurs maîtres nageurs sauveteurs. La ville de Valence met à disposition des créneaux de piscine, aide au repérage des jeunes qui ne savent pas nager, et renforce l’équipe des éducateurs avec ses propres maîtres nageurs sauveteurs. Les services de l’Etat (Direction départementale de la cohésion sociale) participent, via le centre national pour le développement du sport (CNDS), au financement de cette action ainsi qu’au soutien financier des emplois qualifiés dans les associations sportives, et en particulier aux enfants du Rhône.

C’est ainsi que pendant le mois de juillet 2015, près de 80 enfants auront pu, lors des 3 cycles organisés à la piscine Jean Pommier, apprendre à nager. Pour un tarif modique de 15 euros (soit un euro par séance), ils ont tenté d’obtenir le « Sauv’nage », qui valide leur capacité à se déplacer dans l’eau en toute sécurité.

Ce dispositif, qui vise à assurer la plus grande égalité entre les jeunes français face à l’apprentissage de la natation, devrait progressivement être étendu à d’autres périodes de vacances scolaires, et à d’autres sites. Cette été, ce dispositif a également été mis en œuvre à Pierrelatte et à Romans.

Plus d’informations :
Dépliant sur l’opération (format pdf - 2.9 Mo - 16/07/2015)